Appel à communications

Chers collègues,

L’Université de Bourgogne, l’UMR 6298 ArTeHiS et le Musée archéologique de Dijon, ainsi que les institutions partenaires sont heureuses de vous annoncer la tenue du XIVe Congrès international d’art romain.

En fonction de vos travaux de recherche et de vos centres d’intérêt, nous voudrions vous inviter à assister à cette manifestation.

Thème principal du colloque :
Iconographie du quotidien dans l’art provincial romain. Modèles régionaux.

Autres sujets :

Découvertes récentes.

-----------------------------------------------------------------------

Témoigner du quotidien dans les provinces romaines :

La vie quotidienne va permettre d’envisager les diverses couches de la société dans le cadre de leurs activités avant tout professionnelles mais aussi familiales. Ce cadre d’étude permettra de montrer comment les provinciaux vivaient et surtout travaillaient. L’auto-représentation d’une société ne sera ici qu’une partie très minoritaire du thème : nous espérons que les propositions de communication ne mettront pas trop l’accent sur cet aspect, Notre proposition est davantage axée sur le monde professionnel des provinciaux. En effet, même si de nombreux métiers sont bien représentés, ils sont trop souvent analysés dans leur contexte local uniquement. La présentation de nouveaux documents et la confrontation des données au niveau de l’Empire sera l’occasion de dresser un panorama des activités professionnelles et des outils utilisés. A cette fin, il sera opportun de revisiter les reliefs funéraires afin d’élargir le propos à d’autres sujets que ceux des métiers : l’attitude, les vêtements, les bijoux ou les coiffures par exemple, mais aussi, les figurations du couple et des conventions adoptées, de la famille et de la place des enfants, etc… Nous pourrons aussi nous interroger sur la place que pourront prendre les représentations évoquant des métiers liés aux spectacles : les représentations de gladiateurs par exemple, que l’on trouve figurées sur nombre de reliefs.

Modèles régionaux :

Partant du principe qui anime l’organisation des congrès -la présence de la production issue des provinces de l’Empire-, il nous a semblé utile de mettre en avant les ressemblances et/ou les divergences des modèles proposés dans un espace vaste, aux passés différents, aux cultures aux influences diverses, aux expressions nuancées. Nous avons ainsi choisi un cadre large, l‘Empire dans sa globalité, afin de pouvoir confronter des réalisations diverses. Les provinces danubiennes qui relient deux mondes, l’Occidental et l’Oriental, ont été à l’honneur lors des premières rencontres. D’autres régions ont été abordées par la suite de manière progressive, et des chercheurs de toutes les provenances ont pu proposer leur réflexion et le résultat de leurs travaux. Nous souhaitons conserver cette ouverture, tant dans le domaine de la diversité des études régionales et provinciales, que dans l’origine des chercheurs communiquant. Il nous semble que la confrontation du matériel documentaire et des méthodes de travail représentent un réel atout qui permettra d’ouvrir les discussions et les débats.

Pour le congrès que Dijon propose d’organiser en 2015, il importe de reprendre les enquêtes régionales. De nombreux travaux universitaires ont été donnés depuis lors et il semble utile de les faire connaître à la communauté scientifique afin de pondérer cette impression de fortes disparités entre les provinces de l’Empire.

Nous proposons de ne retenir qu’un seul thème, afin de conserver la cohérence de la réunion. Néanmoins, une session au moins sera consacrée aux découvertes récentes non publiées.

Personnes connectées : 1